Piquet de grève à la Poste de Fougères

/

Ça fait des années que partout en France, les guichets de la Poste ferment, les uns après les autres. Pas tous d’un coup non, le risque de révolte serait trop grand. Mais le temps passe et ils ferment : on pouvait en compter près de 14000 entre 1980 et 2004, puis les chiffres diminuent sans cesse, pour passer à près de 10000 en 2010 et 7700 en 2019. (1)

Mais tout va bien, les bureaux ne ferment pas vraiment, ils évoluent : un bout de mairie par ci, un buraliste par là. C’est pas toujours le service attendu, mais ça dépanne bien non ? Parce que la direction de la Poste nous l’a bien fait comprendre : les usager et usagères désertent les bureaux de poste. Y’a internet maintenant et le régime minceur de la poste n’est qu’une adaptation nécessaire à l’évolution du numérique. Rien à voir bien sûr avec la privatisation de la Poste, qui demande elle aussi de réduire les coûts, ce qui est bien arrangeant.

D’ailleurs pour baisser les coûts (entendre par là réduire le nombre de salarié.e.s), le nombre des tournées de distribution diminuent aussi. Les mêmes courriers et les mêmes colis doivent être distribués par de moins en moins de facteurs et factrices, sans plus de temps pour le faire. En augmentant les cadences et en sacrifiant le rôle social des facteurs et factrices. Et grâce au logiciel GEOPAD, capable d’optimiser les trajets de tournée, parfois en traversant des murs…


Aujourd’hui c’est au tour du secteur de Fougères de subir un nouveau régime (2) : dès le 16 mars sont prévues la fermeture du bureau de poste de Châtillon-en-Vendelais , la suppression de tournées à Louvigné-du-désert et St-Brice-en-Cogles et une augmentation de la charge de travail pour les facteurs et factrices de Fougères. Et cela sans oublier les mauvaises conditions de travail déjà présentes, les salaires minables et la précarisation du métier avec les embauches en CDD.


Pour faire connaître la situation, construire une lutte plus massive, trouver d’autre moyens d’organiser la distribution du courrier et des colis plus équitables pour toutes et tous, rejoignons la grève des postiers et postières devant la Poste du Paron, 16 rue des compagnons d’Emmaüs !


1. http://pls.upu.int/pls/ap/ssp_report.main?p_language=FR

2. http://www.cgt35.fr/La-Poste-guichetiers-de-Fougeres.html

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Default thumbnail
Article précédent

Le débat sur l'écriture inclusive s'invite au conseil municipal de Fougères, le groupe féministe réagit.

Derniers articles dans Fédéral