Urgence écologique sortir du capitalisme

dans Fédéral/Local

QUELQUE 150 000 PERSONNES EN FRANCE, DANS PLUS DE 100 VILLES : LA MOBILISATION DU 8 SEPTEMBRE DERNIER EST LA PLUS GRANDE JAMAIS CONNUE EN FRANCE SUR LES QUESTIONS CLIMATIQUES.

La mobilisation que chacun espérait lors de la COP21, fin novembre 2015, a donc eu lieu ce 8 septembre 2018. La Marche pour le climat de 2015, organisée par la Coalition Climat 21, avait été interdite suite aux attentats du 13 novembre : à la place il y avait eu des « chaînes humaines » et 317 gardes à vue pour celles et ceux qui avaient osé se rendre place de la République et ne pas se disperser à l’annonce d’un ordre que personne n’avait entendu.

PRISE DE CONSCIENCE

Suite à un été où le réchauffement climatique a donné des signes très concrets de sa réalité (canicules, incendies, inondations, fonte de la calotte glacière…), et suite notamment à la démission de Nicolas Hulot, ministre de l’Écologie et de la transition, la question de l’urgence climatique est revenue avec force.
En effet, l’inaction gouvernementale sur les questions écologiques,  au temps où l’urgence consiste à mettre en place des mesures concrètes pour faire face au réchauffement climatique, a conduit à la mobilisation de milliers de personnes (notamment 50 000 à Paris).
Les personnes s’étant mobilisées début septembre, sont pour la plupart des personnes n’ayant que rarement mis les pieds dans des manifestations.

S’ajoute à ces marches, des rassemblements contre les pesticides. Ces rassemblements protestent contre les reculs réguliers des politiques sur la question du glyphosate et l’augmentation constante de l’usage des pesticides dans l’agriculture (12 % entre 2014 et 2016). C’est sous le nom « appel des coquelicots » que 400 rassemblements ont eu lieu vendredi 5 octobre en France. A Fougères, un rassemblement, soutenu notamment par la passiflore, a eu lieu.

VERS UN CAPITALISME VERT ?

Ces manifestations témoignent de l’inquiétude grimpante autour des questions écologiques, pour autant, elles ne portaient pas de revendications politiques précises.
C’est pourquoi, il est important d’inscrire ces marches dans un mouvement plus global.
Il est nécessaire, face à l’urgence écologique, de se reposer la question du système politico-économique dans lequel nous évoluons.
Force est de constater que le capitalisme et la sauvegarde de la planète sont incompatibles.

DATES A RETENIR

Alternative Libertaire Fougères invite toutes les personnes qui le souhaitent à se rendre aux rassemblements qui auront lieu les prochains mois sur la question climatique et à se rendre aux autres
initiatives qui suivront suite à l’appel des coquelicots.

-Lundi 8 octobre : Sortie du nouveau rapport du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat des Nations Unies)

-Samedi 13 octobre, dans 27 villes en France : Marche mensuelle pour le climat

La marche la plus proche de Fougères sera à Rennes à 14h00 au mail François Mitterand

Une marche aura egalement lieu a Caen à 15h00 place Saint Sauveur

Une autre marche aura lieu le 10 novembre à 14h00 à Rennes, covoiturage au départ de Fougères à 12h30 parking de la poterne

-Du 25 au 29 octobre : Mouvement Ende Gelände : blocage de la mine decharbon et protection de la forêt de Hambach en Allemagne

-Vendredi 2 novembre 18H30, rassemblement contre les pesticides place Aristide Briand

-Courant novembre réunion publique d’Alternative Libertaire à Fougères sur la question

-Du 3 au 14 décembre : COP 24 en Pologne

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*