Mobilisation avec les urgentistes !

dans Fédéral/Local

Au mois de mai 2019, un collectif inter-urgences s’est monté en regroupant plusieurs dizaines de services d’urgence de toute la France. A ce moment, il y a déjà 65 services impliqués dans un mouvement de grève qui ne cesse s’amplifier.
En effet, la situation des urgences est plus que désastreuse : l’accès aux soins est de plus en plus difficile pour de nombreux.ses français.e.s qui trouvent alors dans les urgences un ultime recours pour pouvoir être soigné.e.s.
Face à cette augmentation du nombre de patients, pas d’augmentation du personnel soignant.
Par exemple à Fougères, la fréquentation des urgences a augmenté de 25 % depuis 2010, alors que l’effectif est resté inchangé.
Les urgentistes travaillent dans des conditions de plus en plus extrêmes, ne peuvent s’occuper de leurs patients comme ils le souhaiteraient et ne comptent plus leurs heures. En conséquence, on observe des dégradations de leur état de santé, des états dépressifs, parfois des suicides. Et ils sont aujourd’hui près de 200 services d’urgence mobilisés pour faire reconnaître une situation insupportable et que des solutions soient mises en place.

Depuis plusieurs mois que le mouvement de grève est lancé, les réponses du gouvernement et des directions des hôpitaux sont au mieux insuffisantes quand elles ne sont pas insultantes.

Les 70 millions d’euros proposés par le gouvernement représenterait une prime de risque de 100 euros et la création d’un demi-poste de plus par service d’urgence, loin des attentes des grévistes.
Agnès Buzyn, ministre de la santé, a aussi proposé de monter le plafond d’heures supplémentaires à 20h par mois. Ne serait-ce pas une provocation face à des travailleur.se.s déjà exténué.e.s par trop de travail et dont une des principales revendications est l’augmentation des effectifs ?
A signaler aussi l’initiative de la DRH du CHU de Toulouse : des séances de rigologie, cette « approche globale permettant une harmonie entre le corps, l’esprit et les émotions », comme on peut le lire dans le « Plan d’actions 2018 pour la prévention des risques psychosociaux et la qualité de vie au travail » du pôle hôpital des enfants du CHU de Toulouse.

Le système de santé accessible à toutes et tous est mis à mal par les politiques publiques de diminutions des dépenses à tout prix. Les travailleur.se.s et les usager.ère.s pâtissent toutes et tous de cette déliquescence.
Nous avons toutes et tous intérêt à soutenir les urgentistes dans leur mouvement de grève.
Rendez-vous lundi 15 juillet de 14h à 15h à l’entrée des urgences du centre hospitalier de Fougères (rue Mélouin) !

 

sources :
http://www.alternativelibertaire.org/?Hopitaux-une-inter-urgences-pour-coordonner-la-greve

http://www.alternativelibertaire.org/?Greve-aux-urgences-Le-retour-des-coordinations-de-grevistes

https://cgtchutoulouse.fr/2019/06/26/rigolez-vous-etes-exploitees/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*