J'aurai voulu être anarchiste pour pouvoir faire mon numéro.

Category archive

Local

IVG à Fougères, mon corps mon choix

Fédéral/Local


Depuis le mois de janvier 2018, l’Interruption Volontaire de Grossesse chirurgicale ne se pratique plus au Centre Hospitalier de Fougères.

Le groupe féministe de Fougères a été informé de la situation au mois de Mai 2018. Les patientes de Fougères et des communes environnantes, ayant recours à ce service, doivent se déplacer à Rennes pour pratiquer l’avortement au-delà de 9 semaines de grossesse.

Très inquiètes et inquiets de cette situation, le groupe féministe a demandé un rendez-vous auprès du directeur du C.H de Fougères en juin 2018 pour questionner les raisons de l’arrêt de cet acte et pour interroger également les raisons de l’arrêt des mammographies sur ce site.

En réponse, l’IVG a été arrêtée du fait du départ en retraite d’un médecin gynécologue et cette activité n’a pas été reprise faute de moyens humains.

Nous n’acceptons pas l’excuse d’un départ en retraite pour supprimer l’accès à l’IVG à Fougères.

Nous n’acceptons pas non plus que les suivis et soins dédiés aux femmes comme la mammographie, la maternité et l’IVG subissent des fermetures.

Lors de cette rencontre, nous avons discuté de ce qui pourrait être mis en place transitoirement afin de permettre aux femmes d’avoir accès à l’IVG chirurgicale durant l’attente d’une réouverture du service de l’IVG, que nous espérons très rapide.

Le groupe féministe demande

-Une information claire et bienveillante aux femmes voulant avoir recours à l’IVG, sur le circuit à suivre

-Une datation de la grossesse au Centre Hospitalier de Fougères dans un délai court

-Une prise de rendez-vous assurée par le service de Fougères, pour l’acte chirurgical, auprès d’un service hospitalier de Rennes.

-La prescription d’un arrêt de maladie pour la femme le jour de la pratique de l’IVG.

-Le financement d’un taxi VSL, par la Sécurité Sociale, pour les femmes ne pouvant se déplacer.

Nous avions également interpellé l’ARS Bretagne, son Directeur Général Adjoint nous conforte dans nos propositions par un courrier qu’il nous a adressé en août dernier. Il rappelle que l’accès à l’IVG est une activité règlementaire qui doit être assurée par l’hôpital public.

Si nous tentons de trouver de manière transitoire des solutions afin de permettre l’accès à l’IVG pour toutes les femmes ayant recours à cette solution, nous défendons que  L’IVG est un droit et son accessibilité une nécessité.

Le 28 septembre 2018 est la journée internationale du droit à l’avortement.

Dans ce cadre, une soirée débat autour de l’avortement en France et dans le monde aura lieu à 20 heures dans le local « Aux Oiseaux de la Tempête », 14 rue de la Pinterie à Fougères.

Le groupe féministe fougerais composé d’habitant(e)s, d’Alternatives Libertaires Fougères, du groupe d’action France Insoumise Pays de Fougères.

Covoiturage vers le rassemblement Clément Méric à Rennes

Fédéral/Local

Le procès a débuté, la mobilisation en mémoire de Clément aussi.

Le procès des assassins de notre camarade Clément, s’est donc ouvert ce mardi 4 septembre aux Assises de Paris. L’un des prévenus s’est présenté avec quelques heures de retard, prolongeant ainsi la séance dans la journée. La veille un premier rassemblement en hommage à Clément avait déjà eu lieu place Saint-Michel. Jusqu’à la clôture du procès le 14 septembre, des initiatives auront lieu dans tout l’hexagone pour honorer la mémoire de Clément et rappeler la violence quotidienne des extrême-droites.

Alternative Libertaire Fougères organise donc un covoiturage vers l’évènement Rennais qui se tiendra Vendredi 14 septembre.

 

Réunion publique sur l’Ukraine et les prisonniers politiques en Russie

International/Local

La Russie enferme et persécute ses opposantEs politiques. Ainsi près de 70 ukrainiens sont aujourd’hui incarcérés.

C’est pour cette raison qu’Oleg Senstov, lui même incarcéré, a entamé, une grève de la faim. Il souhaitait profiter de la médiatisation de la coupe du monde pour alerter la communauté internationale sur la détention des prisonnierEs politique en Russie et en Crimée et exiger leur libération.

Il a été suivi dans sa grève de la faim par plusieurs autres personnes enfermées pour raison politiques, dont notamment Aleksandr Koltchenko, militant syndical et anarchiste ukrainien.

La coupe du monde est passée, Poutine a été chaleureusement remercié et les politiques des différents pays se sont bien gardés d’aborder le sujet avec lui ou seulement timidement.

Et pendant ce temps Senstov et les autres continuent de mourir en prison.

C’est pour aborder la question de l’Ukraine et des prisonnierEs politiques déteneuEs par la Russie qu’Alternative Libertaire vous invite à une réunion publique animé par le Collectif Solidarité/Amitié Bretagne-Ukraine le mardi 24 juillet à 20h00 aux oiseaux de la tempête (14 rue de la pinterie).

Mardi 26 juin – Rencontre avec le CGLBT

Local

Cette soirée sera animée par Sélène TONON du CGLBT, association qui regroupe des lesbiennes, gays, bi-e-s, transgenres, intersexes de tous âges, aux sensibilités variées, pour combattre les discriminations et lutter pour l’égalité tout au long de l’année.
Organisée par Aternative Libertaire Fougères et le groupe féministe, cette rencontre est l’occasion pour toutes et tous de mieux comprendre les problèmatiques LGBTI+ ainsi que de permettre aux minorités concernés de venir rencontrer le CGLBT.

Rendez-vous : Mardi 26 juin à 20h00 aux oiseaux de la tempête.

[fougeres] Appel à témoignage dans le cadre du 8 mars 2018

Local

Chères toutes et tous,
Le 8 mars prochain à Fougères, nous célèbrerons la « Journée Internationale des Droits des Femmes ». L’actualité nous rappelle que cette journée n’est hélas pas une journée super festive comme le 14 juillet, le 1ER de l’An ou la fête de la musique, et qu’elle reste par nécessité une journée de lutte contre les inégalités hommes/femmes. En effet, les sujets affligeants qui font débats ne manquent pas !
Les chiffres parlent : mort d’une femmes tous les trois jours sous les coups de [son conjoint], 100 % des femmes qui utilisent les transports en commun ont subit du harcellement sexuel, les salaires des femmes en moyenne 20 % inférieurs à ceux de leur collègues masculin pour des tâches identiques….

Nous , collectif Féministe mixte de Fougères ,nous vous invitons à témoigner sur vos déboires ,vos observations , du sexisme que vous pouvez vivre, qu’il soit quotidien ou non, vos billets d’ humeur exprimez vous en quelques lignes par mail ou courrier
à adresser :
Par mail : groupefeministefougeres@laposte.net
Par courrier : Groupe féministe – CSAF – 14 rue de la Pinterie – 35300 FOUGERES

Le 8 mars des crieuses et des crieurs de rue liront vos messages, vos coups de gueule vos témoignages anonymement bien sur.

D’autres moments forts , au rendez-vous de cette journee théâtre, débat rencontres…

Nous vous attendons nombreuses et nombreux.

Le groupe féministe
Des habitantEs, Alternative Libertaire Fougères, Groupe d’action France Insoumise du pays de Fougères

[Rennes] Concert de soutien aux sans-papiers

Local

Alternative Libertaire Rennes organise un concert de soutien aux sans-papiers au Papier Timbré jeudi 25 janvier à partir de 21h avec le groupe de musique populaire brésilienne Roda Viva. Un punch sera à prix libre, l’argent sera donné à UTUD (Un Toit c’est Un Droit) dans le cadre des récentes mobilisations de soutien aux migrant-e-s

[FOUGERES] L’autogestion ?

Local

L’autogestion, plus qu’une pratique est aussi un projet politique. Alternative Libertaire lance sur l’année 2018 un cycle de réflexion autour de l’autogestion, de ses atouts, ses limites, de certaines expérimentations autogestionaires. La première réunion du cycle, a comme objectif de se réapproprier ce qu’est l’autogestion. Le 31 janvier nous arpenterons un livre afin de la définir ensemble. (Arpentage : méthode d’éducation populaire et de découverte à plusieurs d’un ouvrage, en vue de son appropriation critique, pour nourrir l’articulation entre pratique et théorie.)

Notre-Dame-des-Landes : la ZAD a vaincu, la ZAD doit vivre

Fédéral/Local

Le gouvernement a enfin capitulé devant l’évidence : il n’y aura pas d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. C’est une victoire de la convergence des luttes ouvrières et paysannes. A présent, l’État doit renoncer à détruire la ZAD.

Ça y est  ! Le gouvernement a annoncé l’abandon du projet de délocalisation de l’aéroport de Nantes vers le site de Notre-Dame-des-Landes.

Il s’agit évidemment d’une victoire pour tout le mouvement d’opposition au projet. Il s’agit d’une victoire de l’unité du mouvement, dans sa diversité, allant du collectif ACIPA, aux occupants de la ZAD, en passant par toutes et tous les paysans organisés au sein de COPAIN, et enfin du plus récent collectif syndical contre l’aéroport – regroupant des militantes et militantes de la CGT, de Solidaires et de la CNT. Il s’agit d’une victoire de la convergence des luttes ouvrières et paysannes, un des moteurs de cette unité.

Il s’agit d’une victoire contre la destruction de terres agricoles et contre la dégradation de la biodiversité. Cette victoire nous permettra de réensemencer un espoir dans nos résistances contre le capitalisme dévoreur du monde vivant et de l’humanité.

Mais nous n’oublions pas que le conflit n’est pas terminé pour autant. Le gouvernement n’a pas encore mis en œuvre ce qu’il appelle la «  restauration de l’état de droit  » sur le site de Notre-Dame-des-Landes, c’est à dire réimposer l’ordre capitaliste sur cette poussière territoriale qui lui échappe depuis 2012. Choisiront-ils, comme cela se murmure par-ci, par-là, une solution comme au Larzac dans les années 1980 où l’État a cédé la gestion du foncier aux agriculteurs  ? Dans ce cas des compromis seront trouvés et la situation s’apaisera. Les expérimentations sociales et agricoles en cours sur la ZAD s’inscriront dans un cadre de compromis avec les pouvoirs publics.

Mais si le gouvernement choisit l’affrontement, s’il envoie des milliers de militaires avec, comme certains l’annoncent, des véhicules blindés et le génie de l’armée pour détruire les barricades et les habitations de la ZAD, il sera le seul responsable de ce qui se déroulera sur le site, mais aussi dans les villes comme Nantes et Rennes. Dans un tel scénario, Alternative libertaire s’associera à l’appel à mobilisation du mouvement d’opposition au projet. Une mobilisation qui s’organisera aussi bien dans et autour du site que dans toutes les villes où s’active l’un des 200 comités de soutien créés dans l’Hexagone.

Déjà, sans attendre la décision du gouvernement, que toutes celles et ceux qui s’opposent la destruction de zones humides et de terres agricoles affirment collectivement leur volonté de s’opposer aux expulsions, au travers de manifestations partout où elles seront organisées, et en particulier le 10 février, lors du rassemblement sur la ZAD.

En 2012, c’est par dizaines de milliers que des manifestantes et des manifestants ont convergé vers Notre-Dame-des-Landes. «  L’opération César  » s’est terminée par une déroute en rase campagne de la gendarmerie. Depuis, le mouvement s’est renforcé. Si le gouvernement choisit l’affrontement, nous nous mobiliserons pour une victoire complète à Notre-Dame-des-Landes.

via alternativelibertaire.org

[FOUGERES] Notre Dame des Landes – Le comité du Pays de Fougères se réjouit !

Local

Le Comité du Pays de Fougères Contre les Projets Inutiles et Imposés – réuni mercredi soir 17 01 2018 au local autogéré « Les oiseaux de la tempête »

Le Comité se réjouit et salue la victoire du mouvement anti aéroport Notre Dame Des Landes.

Il soutient ses revendications, en particulier, que ce territoire puisse rester un espace d’expérimentation sociale, environnementale et agricole.

Ce projet d’aéroport était représentatif de nombreux autres grands et petits projets destructeurs tant sur le plan social qu’environnemental

Cette victoire démontre que la persévérance d’un mouvement collectif dans sa diversité peut aboutir positivement.

Le Comité sera vigilant sur l’évolution de la situation à Notre Dame Des Landes particulièrement dans les jours et semaines qui viennent.

Nous invitons la population à s’opposer, ici sur le territoire comme ailleurs, au bétonnage et bitumage des terres. Depuis plus de 20 ans , c’est 400 ha qui disparaissent chaque année dans le Pays de Fougères.

Le Comité appelle à fêter l’abandon du projet à Notre Dame Des Landes le 10 février et poursuivre la construction de l’avenir de la ZAD sous l’appel « Enracinons l’avenir »

Inscriptions pour un déplacement organisé depuis Fougères Mail d’inscription : comitecontreprojetsinutiles@framalistes.org

Comité du Pays de Fougères Contre les Projets Inutiles et Imposés

Annexes pour information

https://terredeliens.org/oui-m-le-ministre-luttons-contre-l…
1300 ha de terres en France disparaissent sous le béton par semaine

https://www.terre-net.fr/…/dans-votre-departement-l-artific…

en Ille et Vilaine

95194 ha total de terres artificialisées en 2015
1346 ha de terres artificialisées chaque année entre 2005 et 2015
947 ha perdus en SAU chaque année entre 2005 et 2015

En Pays de Fougères
chiffre connu 2012 : depuis 20 ans, 8000 ha ont été perdus soit 400 ha / a

Communiqué de presse au sujet de l’inauguration du Centre des Congrès

Local

Le 10 janvier 2018 sera inauguré le Centre des Congrès à Rennes. Encensé sans commune mesure par la Municipalité, à grand renfort de pages entières de propagande dans les numéros du Ouest-France, ce nouveau bâtiment n’est pas sans signification.

Le Centre des Congrès, tel qu’il s’est décidé, construit, inauguré, s’intègre dans le processus de gentrification des villes néolibérales. Rennes n’échappe pas à la règle : c’est l’élimination progressive des « indésirables » et de leurs activités populaires et contestataires, vers une ville réservée à l’habitation des riches, à la consommation et la célébration d’un vivre-ensemble factice, vidé de son sens. C’est un mouvement anti-démocratique, qui renvoie violemment aux marges tout ce qui ne s’intègre pas à la « mondialisation heureuse », et qui par conséquent montre la faillite du système économique et politique.

Les mécanismes de marché et les interventions politiques, conjointement, participent à cet accaparement bourgeois de la ville. A Rennes : Nouvelle gare, propagande, projets citoyennistes sans contenu, évacuation des migrants et des « marginaux », hausse des loyers, une Maison du Peuple menacée par les bulldozers, hyper-militarisation d’un centre-ville aux manifestations interdites… Le Centre des Congrès s’affiche comme une attaque supplémentaire, au cœur d’une zone stratégique. Destiné aux hommes d’affaires et divers chiens de garde, cet édifice particulièrement onéreux s’en prend directement à ce qu’il restait d’incommodant aux yeux du petit-bourgeois de base sur la place Ste-Anne. Le tout dans un style architectural volontairement démesuré et agressif, pour marquer le coup. Alternative Libertaire dénonce, bien-sûr, ce processus, fruit d’une volonté cynique. La ville doit être un espace d’expression et d’habitation accessible à toutes et tous. Les changements en son sein ne doivent venir que de l’expression commune des travailleurs et travailleuses, dans l’intérêt collectif.

Diverses actions de résistance et de contestations se sont enchaînées. A l’heure de l’inauguration et de l’invitation d’une myriade de conférenciers (de Pierre Gattaz à Jeannette Bougrab, en passant par l’increvable Cohn-Bendit) pour l’organisation de faux débats, il est inévitable que d’autres mobilisations se reproduiront. Les membres d’Alternative Libertaire font donc savoir que ces futures mobilisations s’avèrent légitimes et nécessaires, et qu’elles mériteront le plus grand soutien populaire. Il ne faudra donc pas s’étonner des conséquences prévisibles de cette inauguration.

Aller à Haut de page