J'aurai voulu être anarchiste pour pouvoir faire mon numéro.

Category archive

International

Ni à Fougères, ni à Bure, mais autrement !

Fédéral/International/Local

Un groupe de BURE résistant au projet d’enfouissement des déchets radioactifs (CIGEO – centre industriel de stockage géologique) sera présent LUNDI 8 Janvier à FOUGERES.

Le COEDRA et les Oiseaux de la tempête organisent cet événement public et gratuit, au local autogéré 14 rue Pinterie à FOUGERES.

 

Au programme

À partir de 16h :

Ouverture au public pour

  • rencontres informelles avec le groupe de BURE.
  • exposition de photos sur la lutte de BURE – 50 photos
  • documentations et présentation du livre « BURE ou la bataille du nucléaire »
  • projections

19h30  : repas et panier partagé grâce aux paniers des participants.

20h30  : débat , projections, projets …

 

Au travers de la promotion du livre « BURE ou la bataille du nucléaire », il s’agira d’informer sur la lutte contre l’enfouissement des DRA en cours à BURE : état des lieux sur l’emprise de l’ANDRA et de l’économie nucléaire en Meuse et Haute Marne, point sur la maison de la résistance, l’occupation du Bois Lejuc, les installations de lieux de vie, de métiers nouveaux, la résistance judiciaire etc.

Il s’agira aussi de renforcer ici dans le Pays de Fougères les soutiens à la résistance au projet CIGEO, à BURE.

 

Rappel .

Fin 1993 : le projet d’enfouissement de déchets radioactifs est officiellement stoppé dans le Pays de Fougères suite à l’opposition massive de la population, au refus de beaucoup de conseils municipaux, aux craintes de l’agro-alimentaire du Pays de Fougères. Les élections législatives ont eu lieu en Mars 1993 mettant hors jeu les deux principaux promoteurs politiques du labo d’enfouissement.

Immédiatement après, en 1994, BURE, en Meuse, est pressenti pour devenir le site d’un « laboratoire d’enfouissement des déchets radioactifs » rejeté fortement depuis 1980 par toutes les communes visées en France… sauf par les deux conseils généraux de Meuse et Haute Marne en 1994.

À Charlottesville (USA) l’extrême droite se lève et tue

International


Le 12 août a eu lieu dans la ville de Charlottesville, aux États-Unis, une manifestation de l’extrême-droite américaine , soutenue entre autres par le Ku Klux Klan. Plusieurs manifestant-es arboraient des torches, des boucliers ou encore des croix gammées, se revendiquant explicitement du nazisme. Des militant-es antiracistes et antifascistes ont organisé une contre-manifestation plus nombreuse, mais la police a rapidement essayé de disperser les personnes présentes car des affrontements avaient lieu. On sait par exemple qu’un garçon noir a été battu par les suprémacistes blancs, tandis que les affrontements faisaient une vingtaine de blessé-es au total.

Quelques heures après la dispersion, un militant d’extrême-droite a foncé en voiture dans un groupe d’antifascistes. Une militante antiraciste, soutien du mouvement Black Lives Matter, Heather Heyer, est morte. Plusieurs autres sont blessé-es. Les mots ont un sens, et il s’agit d’un attentat. Alternative Libertaire souhaite apporter tout son soutien aux victimes et à leurs proches, mais également à tou-tes les militant-es antiracistes et antifascistes de Charlottesville.

Donald Trump, le Président des États-Unis, a réagi en mettant dos-à-dos les fachos d’un côté et les antifas et les antiracistes de l’autre. Quoi de surprenant de la part de celui qui veut ériger un mur entre les États-Unis et le Mexique, qui veut refouler les personnes ayant des nationalités qui ne lui conviennent pas (visant explicitement les musulmans) et dont les sorties racistes rythment la vie politique américaine  ? Il a été soutenu pour son élection par la plupart de ces groupes d’extrême-droite, et porte leurs idées au plus haut sommet de l’état. Cette élection d’ailleurs décomplexe certainement les groupes les plus radicaux.

On peut en revanche observer le silence des “personnalités politiques” françaises. Pas un mot pour dénoncer, même à peu de frais, ni la manifestation raciste ni l’attentat meurtrier. Non pas que cela servirait à quoique ce soit, mais nous pourrions alors leur rappeler qu’au sud de l’Europe, un bateau de fachos, le C-Star, se balade en Méditerranée pour tenter de renvoyer les migrant-es venu-es d’Afrique là d’où ils et elles viennent. On pourrait également leur rappeler qu’à Lyon, des groupes d’extrême-droite font régulièrement des démonstrations de force, allant jusqu’à attaquer le local de la CGA en novembre dernier. Dans plusieurs villes de France, des groupes d’extrême-droite, identitaires, néo-nazis, fascistes, etc. se renforcent. C’est le combat collectif contre cette idéologie d’exclusion et de mort que nous devons continuer, aux États-Unis, certes, mais également en France, dans nos régions, dans nos villes, dans nos quartiers.

Alternative Libertaire, le 14 Août 2017

communiqués de Black Rose/Rosa Negra

Heather Heyer 32ans, militante antifasciste états-unienne, a été assassiné lors d’une manifestation contre des néo nazis et membres du Ku Klux Klan hier à Charlottesville. Elle était connue pour son militantisme antiraciste au sein du collectif Black Lives Matters entre autres.
Nous joignons ici les communiqués de l’IWW (Industrial Workers of the World) et de Black Rose/Rosa Negra Anarchist Federation, des organisations de notre courant (syndicaliste révolutionnaire, communiste libertaire) outre-Atlantique.

La Black Rose/Rosa Negra Anarchist Federation a eu vent des actes de violence perpétrés par des suprématistes blancs et des fascistes à Charlottesville aujourd’hui. Nous vous écrivons depuis notre convention nationale, et nous pensons tous et toutes à vous, ensemble.

Nous sommes profondément attristé-e-s par la perte de notre camarade de lutte. Nos cœurs et nos esprits vont aux personnes qui l’ont aimé.

À ce moment, nous comprenons que des membres de l’Industrial Workers of the World (IWW) et des Democratic Socialists of America (DSA) ont été blessé-e-s  ; les détails nous parviennent peu à peu via les informations et il y aurait davantage de blessé-e-s et au moins un mort dans cette attaque.

Nous ne pouvons rester les bras croisés et permettre que cette violence soit perpétrée à l’endroit de nos communautés.

Nous sommes solidaires des activistes antiracistes d’aujourd’hui à Charlottesville, ainsi qu’avec leurs familles, les membres de l’IWW et de la DSA présentEs, et tous ceux et toutes celles qui s’impliquent contre la marée montante du fascisme à travers le monde.

Ensemble, nous ne serons pas ralenties, et nous ne serons pas arrêtéEs.

«  Portons le deuil des morts, combattons sans relâche pour les vivantEs  ».
– Mother Jones

Votre soutien est requis  ! Des organisateurs locaux de Charlottesville ont créé une page Fundly https://fundly.com/defendcville pour récolter des sous pour payer les soins médicaux des personnes blessé-e-s durant les manifestations d’aujourd’hui.

Communiqué original de Black Rose/Rosa Negra Federation

Traduction du Collectif Emma Goldman (Saguenay, Québec)

Communiqué de l’IWW :

Robert E. Lee était un lâche qui s’est battu pour la cause de la brutalité et de l’inhumanité.

Heather Heyer s’est battue pour un monde meilleur contre les fous violents venus terroriser sa ville. Elle a perdu la vie à cause des actions d’un autre lâche qui a blessé et assassiné des personnes innocentes derrière le volant de sa voiture.

Une seule de ces deux personnes mérite de ne pas être oubliée.

Pour comprendre le communiqué et la photo :
Les groupes de la droite radicale et identitaire américaine présents, dont le Ku Klux Klan et des néonazis avec des drapeaux confédérés, entendaient dénoncer de façon unitaire le projet de la ville de déboulonner dans un jardin municipal la statue d’un général sudiste favorable à l’esclavagisme. Cette guerre américaine des statues confédérées avait déjà fait polémique quelques mois plus tôt à La Nouvelle-Orléans, où quatre statues ont été déboulonnées.

Aller à Haut de page